Cendrillon

1658421_608160265977664_9077364956893408493_o

Depuis qu’il est sorti, j’avais envie d’aller voir Cendrillon au ciné. Evidemment, mon chéri n’a pas eu très envie de m’accompagner, ce que je comprends : de mon côté je ne serais pas enchantée s’il me demandait d’aller voir Fast and Furious… Quoi qu’il en soit, j’ai profité de l’occasion pour me faire une petite soirée ciné (et McDo, oups) entre sœurs.

J’ai toujours adoré les dessins animés et films pour enfants. A 19 ans, je connais pas cœur les répliques de Némo et la chanson Libérée Délivrée de La Reine des Neiges (oui, en anglais aussi…). Alors quoi, l’âge ça ne compte pas, si ? En visionnant ce film de princesse, je suis redevenue une petite fille qui rêvait d’une belle robe et d’un prince (enfin sans les collants quoi).

Oui, Cendrillon est un classique vu et revu, et globalement je n’ai rien trouvé de nouveau dans cette version. Mais j’ai passé un bon moment et je crois que les mamans ne devraient pas hésiter et emmener leur(s) fille(s) au cinéma pour le voir. Petits et grands en prendront plein les yeux avec beaucoup de dorures, de belles tenues, de paillettes et de romantisme.

Since it came out, I’ve been wanting to go watching Cinderella at the theater. Of course, my boyfriend wouldn’t go with me so I went with my sister. I’ve always loved movies for children: I’m 19 and I know every word of Finding Nemo and Let it go from Frozen. So what ? Years don’t mean anything, do they ? By watching this movie, I became a little girl again who dreamed about  beautiful dresses and a prince.

Yes, Cinderella is a classic seen again and again, and overall I didn’t find anything new in this version. But I had a great time and I believe moms shouldn’t hesitate and take their girls to the cinema to watch it. Young and old will be amazed by gilding, beautiful dresses, glitter and love.

Philomena

C’est un film d’une rare beauté dont je vous parle aujourd’hui. Il y a quelques jours, j’ai décidé de regarder Philomena de Stephen Frears. Cette oeuvre est simplement somptueuse, j’ai adoré. J’ai pleuré, oui, mais adoré. Peut-être un peu plus d’ailleurs puisque c’est une histoire vraie…

philomena_port-folio

Philomena Lee, britannique d’un âge certain, ressent soudain le besoin de retrouver un enfant qui lui a été arraché par les sœurs du couvent où elle vivait alors. C’est avec l’aide d’un journaliste qu’elle va découvrir l’histoire de sa chair et retracer le chemin à l’envers. Même si je meurs d’envie de vous en dire plus, je vais maintenant m’arrêter à cette brève description… Je peux seulement vous dire que ce film est bouleversant. Il piquera au cœur même les plus insensibles, j’en suis presque sûre !

Et en tant que femme, même si je n’ai encore jamais vécu l’expérience de la maternité, je n’ai pu m’empêcher de me mettre à la place de cette mère à qui on a volé l’enfant. Je pense que toutes les mères qui verront ce film le ressentiront aussi, même inconsciemment…

C’est donc un film que je vous invite à visionner, vous ne perdrez pas votre temps…

PS : pour ceux et celles qui l’ont vu, qu’en avez-vous pensé ? et les autres, avez-vous envie de le voir ? J’ai hâte d’avoir vos retours en commentaire ! En attendant, n’hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux : Facebook     Twitter     Instagram     Hellocoton

The DaVinci Code

da_vinci_code_dan_brown

Ce film m’a littéralement glacé le sang. J’ai certes une tendance à me laisser emporter par les films mais celui-là est l’un des rares qui m’aient fait autant d’effet (l’un des autres est La Ligne Verte…). Lorsqu’il est sorti, je me souviens avoir eu envie de le voir. Mais en 2006, j’avais 10 ans, mes parents m’en ont empêchée et après visionnage je les comprends et les remercie.

C’est un film très dur, très sombre et malgré tout très prenant. Je ne suis pas croyante fondamentalement, mais la France étant historiquement plutôt chrétienne j’ai été plusieurs fois « confrontée » à cette religion. J’ai donc pu m’en faire une opinion (qui comme toute opinion est purement personnelle, je n’oblige personne à la partager) qui n’était pas forcément très positive. Je trouve la religion chrétienne triste, sombre, mystérieuse, mais par dessus tout hypocrite. Et j’ai retrouvé tout cela dans ce film, c’est ça qui m’a le plus déroutée.

Toute cette noirceur venue des hauts membres du Vatican, des groupes secrets avides de pouvoir et qui baignent dans la richesse… Toute cette manipulation par la peur mais en même temps par l’espoir… Les rebondissements de ce film à travers toute la complexité de la manipulation « de son prochain » m’ont tenue en haleine du début à la fin.

C’est un film que je recommande à 100%, si l’on aime les œuvres qui laissent à réfléchir.

the-da-vinci-code-5055ebda55a03

PS : comme je l’ai dit mon opinion sur la religion chrétienne m’est strictement personnelle. Je respecte profondément toutes les religions et tous les croyants. Je sais aussi que tous ne sont pas extrémistes et ne s’adonnent pas à de telles pratiques. Je ne sais même pas si toute cette histoire est vraie. Quoi qu’il en soit j’ai adoré ce film. J’attends à mon tour vos avis ! 

Logo SFC